D - UN ECRIVAIN PROLIFIQUE : PRINCIPALES OEUVRES DE PAUL FEVAL PAR ORDRE CHRONOLOGIQUE

1839 Deux nouvelles : Un duel sur l'eau, L'Esclave de César, et une tragédie, Genséric.
1841 Les Razoumolfski, Le Marin et la novice, Deux Don Juan, Le Club des phoques, Le Bourgeois de Vitré.
1842 Le Lion d'or, La Gemma, Anne des îles.
1842-43 Le Médecin bleu.
1843 Le Banquier de cire, La Tapisserie, Le Capitaine Spartacus ou le Ravin de la Gacilly, Contes bretons, Jouvente de la Tour, La Joûte bretonne, La Forêt de Rennes ou le Loup blanc, La Femme blanche des marais, Favas et Bois-Rosé, Le Docteur Bousseau, Les Chevaliers du firmament, Le Chevalier Tourterelle.
1843-44 Les Mystères de Londres.
1844 Contes de Bretagne.
1845 Les Amours de Paris, Quandoquidem, Fontaine aux perles, Contes de nos pères, Les Aventures d'un émigré.
1846 Le Fils du Diable, La Quittance de minuit.
1847 Les Bandits, Le Mendiant noir ou la Créole.
1848 Le Château de Croïat, Alizia Pauli, Aimée.
1848-49 Le Jeu de la mort ou la Tirelire.
1849 La Pécheresse, Les Puritains d'Ecosse, Mademoiselle de Presmes, Les Belles de nuit ou les Anges de la famille.
1850 La Fée des grèves, Le Sourire de la Vierge, Beau démon.
1851 La Forêt de Rennes, roman breton ; Les tribunaux secrets, Les Nuits de Paris.
1852 Les Parvenus, La Forêt noire ou la Reine des épées, Le Château de velours.
1853 Le Volontaire, Le Tueur de tigres, La Soeur des fantômes, Le Livre des mystères, Le Capitaine Simon.
1854 Le Paradis des femmes, Mémoires d'une pièce de cinq francs, Le Champ de bataille, Blanchefleur.
1855 La Louve, La Duchesse de Nemours.
1855-56 L'Homme de fer.
1856 Le Loup blanc, Madame Gil Blas : ( souvenirs et aventures d'une femme de notre temps), Les Couteaux d'or.
1856-57 Les Compagnons du silence.
1857 Le Bossu, Les Errants de la nuit, Les Dernières fées.
1857-58 La Fabrique de mariages.
1859 Le Roi des gueux.
1860 La Tour du Diable, La Garde noire, Le Chevalier Ténèbre, Le Berceau de Paris.
1861 Le Drame de la jeunesse, Le Capitaine Fantôme ou les Filles du Cabanil.
1861-62 Bouche de fer.
1862 Le Roman de minuit, Quatre femmes et un homme, Le Poisson d'or, Père camarade.
1862-64 Le Vicomte Paul ou le Juif errant, La Reine Margot et le mousquetaire.
1863 Les Habits noirs, Annette Laïs.
1864 Histoire d'un notaire et d'une tonne de poudre d'or.
1865 Roger Bontemps, Les Drames de la mort, Coeur d'acier.
1865-66 La Cavalière.
1866 Le Tribunal d'honneur, Le Mari embaumé : souvenirs d'un page de M. de Vendôme, La Fabrique de crimes, La Cosaque.
1867 L'Avaleur de sabres.
1868 La Rue de Jérusalem, Rapport sur les progrès des Lettres en France, La Province de Paris.
1868-69 Le Cavalier Fortune.
1869 L'Arme invisible ou le Secret des habits noirs, Le 90ème département, La Fille des rois, Contes bretons.
1870 Maman Léo, La Tache rouge, La Chanson du rouge-gorge.
1870-72 Les Compagnons du trésor.
1871-72 Le Dernier vivant.
1872 L'Homme du gaz.
1873 La Bague de chanvre : aventures du chevalier de Keramour.
1874 Gavotte.
1874-75 La Bande Cadet, L'Aventurier.
1875 Les Cinq, La Ville vampire, Le Château de la Moïse.
1876-77 La Belle étoile.
1877 La Tour du loup, Jésuites ! , Le Dernier chevalier, Châteaupauvre : voyage de découvertes dans les Côtes-du-Nord, voyage au dernier pays breton, L'Avocat Géraud.
1877-1881 Les Etapes d'une conversion.
1878 Treize à table, Douze femmes, Les Veillées de la famille.
1879 Vieux mensonges, Corbeille d'histoires, Chouans et bleus.
1880 Les Merveilles du Mont- Saint- Michel.
1881Une Histoire de revenants.
1886 L'Oncle Louis.

        La plupart des nouvelles et des romans de Paul Féval ont paru en feuilletons dans différents journaux : La Semaine, Le Courrier français, La France maritime, L'Union catholique, L'Opinion nationale, Le National, L'Epoque, La Législature, L'Assemblée nationale, Le Temps, L'Evénement, L'Etat, Le Pays, La Semaine des familles, Le Figaro, Le Siècle, La Presse, La Revue de Paris, L'Epoque, Le Petit moniteur universel du soir, Le Constitutionnel, Le Paris-Journal, La Patrie, Le Correspondant, Le Musée des familles, Le Voleur, Le Journal pour tous, La France illustrée, Le Commerce, La Lecture, Le Grand journal, La Gazette de France, Les Débats, Le Dix-neuvième siècle, La Mode, Le Parisien, Le Moniteur universel, L'Univers, Le Journal du dimanche... Il en a signé l'adaptation théâtrale mais a aussi collaboré avec d'autres dramaturges. Qu'on en juge par les oeuvres suivantes :
1847 Le Fils du diable, La Mort de lord Byron.
1848 24 février.
1849 Les Belles de nuit ou les Anges de la famille, Les Mystères de Londres ou les Gentilshommes de la nuit.
1850 Le Bonhomme Jacques.
1854 La Bourgeoisie et les Cinq auberges, Frère Tranquille.
1862 Le Bossu.
1864 Le Capitaine Fantôme.
1865 Jean qui rit, Le Mousquetaire du roi.
1867 La Chouanne.
1869 Les Couteaux d'or.
1875 Cocagne.
1877 Bellerose.

        Féval a également écrit un certain nombre de préfaces, entretenu une abondante correspondance, collaboré à divers journaux ( Trésor littéraire, L'Avenir national, Le Bon sens du peuple, Le Pamphlet quotidien illustré...). Il est l'auteur d'articles portant aussi bien sur l'inauguration du chemin de fer de Rennes que sur le roman, de causeries, de discours et de conférences.